une maison pour les Seniors

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

 

CHEZ SOI, MAIS SANS SOUCIS

La future maison des seniors : l’alternative espérée

 COMM4

Photo Maquette projet (avec l’aimable autorisation de SELARL Bergeret Associés)

« Vert et très lumineux, le bâtiment bénéficie d’une exposition est-ouest ».

Nombreuses sont les personnes âgées qui, au-delà de l’attachement légitime à leur maison, souhaitent se maintenir dans l’environnement où ils vivent depuis de longues années. Toutefois, à partir d’un certain âge, conserver son pavillon peut devenir source de tracas. Sécurité, travaux extérieurs, entretien, les causes en sont diverses et souvent réunies.

Proposée aux personnes autonomes mais désireuses de vieillir paisiblement, la maison des seniors répond à la demande. Le projet est plus qu’engagé à Echenoz-la-Méline, porté jeudi dernier en réunion publique par Eveline Lacroix, conseillère en charge du dossier, par Daniel Sètre, de l’Office Public de l’Habitat de Vesoul, et par le cabinet d’architectes Bergeret, représenté par Mary Januel et Thierry Port.

La participation communale se traduit par l’offre, pour l’euro symbolique, d’un terrain de 42 ares situé voie du Soulé, sur le coteau ouest de la vallée. Emplacement judicieux offrant aux futurs résidents la proximité du centre village et de ses commerces. Dans ce coin vert et protégé, une agréable résidence proposera dix-neuf logements (onze T2 et huit T3), avec jardins privatifs ou balcons, et une salle commune, joliment nommée de convivialité. Deux axes parallèles, deux niveaux, le tout réunis par une artère lumineuse adoptant le soleil, dessinent le projet, par ailleurs doté d’un jardin d’hiver collectif, de locaux techniques, de garages et d’emplacements de parking réservés.

Un concept bien pensé, accessible aux personnes à mobilité réduite. « Ces appartements sont spacieux, de 60 à 72 m2, avec cuisine, salle de bains, une à deux chambres selon le type, et un vaste séjour ouvrant sur l’extérieur. On peut y recevoir sans problème ». Et pour les grandes fêtes de famille, la salle commune est disponible pour tous.

« Il ne s’agit pas, précise Eveline Lacroix, d’imposer une vie collective. Chacun conserve son autonomie, sans le risque d’être isolé. Il n’y a pas non plus d’encadrement médicalisé. Quelques détails sont encore à préciser, comme l’utilité d’un gardien, la livraison possible, sur demande, de repas chauds… »

Les loyers, évalués à partir de 330 euros pour un T2, seront modulés selon les prestations, et l’attribution des logements, conventionnés et pouvant bénéficier de l’APL, se fera en commission selon le profil et les ressources (selon plafond) de chaque demandeur.

« Ce sera notre  première réalisation de ce style dans le département, livrable fin 2013, début 2014, explique Thierry Port, mais d’autres projets analogues sont en cours à Corre, Magny Vernois et Corbenay ». En zone rurale ou urbaine, il s’agit là d’une initiative raisonnée et abordable, offrant aux 60 ans et plus une heureuse alternative entre le poids d’une gestion domestique et le départ en maison de retraite. Continuer à couler des jours sereins au cœur de son cadre de vie n’est-il un vœu bien légitime ?

Contact et renseignements : OPH Agence de Vesoul au 03.84.96.13.00 – Mairie d’Echenoz-la-Méline, Mme Lacroix, 03.84.75.14.77

 

 

Financement

Le coût prévisionnel du projet se monte à 2.359.300 euros. Le financement est déjà bouclé en PLUS et PLAI, au moyen de prêts de la Caisse des Dépôts et Consignations, prêts CARSA à 0 % calculés sur 30 ans et subventions du Département. Il se compose de 80 % de prêts, 16 % d’apport de l’organisme et 4 % d’aides départementales.

 Viviane Belle La Presse de Vesoul

 

La résidence des seniors se précise

 COMM5

Ces logements destinés aux personnes âgées autonomes sont en plein développement.

La réunion publique de présentation de la résidence des seniors a permis de faire un point sur l’avancement de ce projet. Sous maîtrise d’œuvre de l’OPH 70 avec la collaboration de la société d’architecture Bergere, il consiste à construire une résidence composée de 19 logements (11 T2 et 8 T3) et d’une salle de convivialité sur un terrain de 42 ares au lieu-dit « Boucon » vers l’impasse de la voie du Soulé au Sud de la commune.

Un parking de 25 places et 7 garages sont prévus ainsi qu’un cheminement piétonnier sécurisé vers le centre du bourg, les logements au rez-de-chaussée bénéficient d’un jardin privatif.

Coût prévisionnel de l’opération : 2.359.300€ HT regroupant les travaux, honoraires et fonciers (à noter que la commune a fait don du terrain à l’OPH 70). Le montant des loyers sera de 330 € pour un T2, de 360 à 460 € pour un T3 avec environ 100 € de charges en plus mensuellement et 35 € pour un garage. Les travaux doivent débuter avant la fin de l’année 2012 (sous réserve de l’attribution du permis de construire) avec une mise en service début 2014. Une commission d’attribution classique sera chargée d’étudier les dossiers de candidature des futurs résidents.

La formule semble avoir le vent en poupe actuellement. Elle vise des personnes encore autonomes mais déjà soucieuses de se simplifier la vie. Les logements permettent aux résidents de faire la cuisine et de mener leur vie de façon indépendante.

Ici, la quasi-totalité des occupants seront locataires et régleront tous les mois un loyer et des frais pour les services consommés. Un projet qui se finalise tenant à cœur les élus. « Il y avait une forte attente des aînés pour rester vivre à la commune, la future résidence des seniors au sein d’un cadre naturel est un gage d’une qualité de vie et de confort pour ses futurs occupants », a conclu Yves Martin.

Contact secrétariat de mairie au 03.84.75.14.77.

Est républicain 

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article