Sur les traces du tacot en Haute-Saône

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

L’ancienne halte-gare, rue des Mûriers, à Échenoz-la-Méline, subit un très joli lifting.

L’ancienne halte-gare, rue des Mûriers, à Échenoz-la-Méline, subit un très joli lifting.

J’aime me promener sur les traces du tacot à Échenoz-la-Méline. Alors quand l’ancienne halte-gare, rue des Mûriers se refait une beauté… je jubile. Cela me permet de me remémorer quand la cloche annonçait l’arrivée du tacot, un tortillard, qui se déplaçait à 15 km/h, souvent composé de trois wagons voyageurs et d’autres de marchandises.

Toutes les haltes gares étaient construites sur le même modèle comprenant une pièce d’environ 20 m² au rez-de-chaussée, un endroit servant à l’accueil des voyageurs avec un coin bureau pour le receveur, l’étage était réservé au logement de l’agent.

Une autre époque qui a pris fin en 1937 avec la déconstruction de la ligne de chemins de fer Vicinaux Vesoul Besançon ouverte en 1911 qui comprenait 74 km dont 55 km en Haute-Saône.

 

ER 15/06/2020

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article