Voeux du Maire 2010

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

LE TROISIEME PILIER

Les partenaires au centre des vœux du maire pour tracer l’avenir

ELM-VOeux-du-maire-260110-nouveaux-habitants.jpg
C’est aussi l’instant de bienvenue aux nouveaux habitants.

« Elus et personnels sont les deux polarités garantes d’un service public de qualité », a déclaré Yves Martin en ouvrant la cérémonie des vœux mardi soir à l’école de Longeville, sur fond de diaporama des grands moments 2009. « Un troisième pilier en assure l’équilibre, c’est l’ensemble des partenaires publics, associatifs, sociaux, financiers, éducatifs, administratifs et territoriaux, auxquels s’ajoutent les entreprises privées. Etai indispensable de ce triangle ayant comme centre de gravité la collectivité mélinoise, trois mille cent habitants qui en font la neuvième commune du département.

 

Une commune qui sait allier sagesse de gestion et esprit d’entreprise, puisque 2010 et ses suivantes verront se réaliser des projets soigneusement pensés. Un livret d’accueil sera délivré aux nouveaux mélinois, comportant un plan communal de sauvegarde destiné à compléter le DICRIM 2009. Une restauration de l’école de Pont est à l’étude et prévoit des locaux de rangements associatifs en sous-sol. Aménagement paysager, sécurité et voirie demeurent une obligation permanente et l’avenue Charles de Gaulle (RD 114 direction Noidans) en sera prochainement le point fort de cette année.

 

L’assainissement et les obligations légales d’une mise à niveau des réseaux d’ici quatre ans impose une augmentation du coût de l’eau : un demi euro par mètre cube, pour éponger un coût en rapport avec l’importance des travaux d’un million et demi d’euros. L’engagement est onéreux mais tracé sur un vrai « devoir moral » du respect environnemental. La municipalité, consciente de ce tribut, travaille à mettre en place la mensualisation des factures d’eau et d’assainissement.

 

Au cœur de tous ces projets, dont beaucoup sont la continuité de réalisations à long terme, émerge celui de la restructuration de la mairie et du presbytère. A l’ordre du jour de nombreuses concertations, il mêlera intelligemment vie civique et administrative, périscolaire et associative. Ce véritable espace public se devra de répondre à la politique de qualité environnementale, à l’accessibilité, la sécurité et l’échange social. Mais aussi à un plan financier mûrement élaboré, sans augmentation des taux communaux d’imposition.

 

Un projet d’envergure donnant toute sa valeur au rôle des partenaires et centré sur le mot « subvention », « ce mot magique, sourit le premier magistrat, qui fait carburer les collectivités territoriales représentant 75 % des investissements publics ». Endettement et taux fixes au plus bas, concurrence favorable, Echenoz veut « jouer la relance », adaptant contre la crise cette affirmation de l’éthologue Boris Cyrulnik : le meilleur antidépresseur, c’est l’autre. Le troisième pilier.


Publié dans Archives

Commenter cet article