Une thèse sportive

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

m-dugue-benoit-gonzales-m-rouillon-m-groslambert.jpg

 

Benoît Gonzales a reçu la mention, « Très honorable », accompagnée des félicitations du jury, décernée par la faculté de Sports de Besançon. Une mention qui couronne ainsi cinq années de doctorat et une thèse intitulée : « Influence d’un environnement chaud et humide sur les réponses perceptives et physiologiques : applications dans le domaine du sport et de la santé ». Benoît, 30 ans a étudié l’influence vestimentaire sur le bien-être et les performances des sportifs durant les phases de préparation d’effort et de récupération. La collaboration avec le CHU de Besançon a ouvert cette thèse vers un domaine insoupçonné, celui du bien-être des patients atteints de sclérose en plaque, où les recherches vont se poursuivre. Le Pr Rouillon de Besançon, a présidé le jury, composé de professeurs d’université. Ces travaux ont exploité les résultats des batteries de tests, en laboratoire de physiologie, avec des sportifs de haut niveau comparant les maillots de l’équipes de France de Cyclisme lors des J.O de 2000, 2004 et 2008.

Pour financer ses études, Benoît a assuré les fonctions de maître-assistant de faculté à Besançon et à Rennes.

Fils d’un père architecte mélinois et d’une mère professeure retraitée en biotechnologie, Benoît Gonzales a suivi toute sa scolarité à Vesoul, primaire, collège Gérôme et au lycée des Haberges.

Ancien nageur au Natation Vesoul-Noidans, il a atteint un bon niveau interrégional avec sa spécialité, le dos crawlé. Benoît souhaite poursuivre professionnellement à la fois comme professeur d’université et parallèlement poursuivre ses recherches pour lesquelles il est en contact avec quelques grandes marque d’équipement sportifs.

Est Républicain

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article