Pour se souvenir du vignoble

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Dimanche 25 janvier, la Saint-Vincent, édition 2015, aura lieu à Échenoz-la-Méline. Dans la plus grande tradition, saint Vincent, saint patron des vignerons sera honoré.

La statuette couleur or, sera confiée par Anne-Marie Braud, présidente de la confrérie Saint-Vincent et la famille Crucerey de Fretigney les rendant au nouveau prenant, Jean-François Othenin. Ce dernier réside rue du Saussenet. Il offrira l’hospitalité à saint Vincent pendant une année. Ce sera l’occasion de mettre en valeur la mémoire du riche passé viticole mélinois.

En effet, la vigne à travers ses nombreux vestiges et certaines pratiques du quotidien renvoient à un important passé viticole. La petite cité comtoise était autrefois entourée de 100 ha de vignes sur les coteaux et produisait un bon vin très apprécié.

Puceron fatal

Mais le phylloxéra a malheureusement ruiné les vignes. Le phylloxéra de la vigne est un minuscule puceron originaire d’Amérique du nord, il fut responsable, dans la deuxième partie du XIXe siècle, d’une terrible catastrophe causant d’épouvantables dégâts sur les vignobles français.

Aujourd’hui, les vignes ont pratiquement disparu à Échenoz-la-Méline, remplacées par des pâturages et des parcelles boisées. Seuls une poignée de particuliers entretiennent presque religieusement quelques pieds de vignes ici et là.

Est Républicain du 04/01/2015

 

autrefois-100-ha-de-vignes-entouraient-echenoz-la-meline-dr

 

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article