Les bécanes de Jean

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline


Après une solide carrière de coureur régional,
Jean Bernardin vit maintenant sa passion sous un autre angle
à Echenoz-la-Méline.

jean_bernardin.jpg

À 75 ans, Jean en connaît un rayon sur le vélo. Une passion qu'il poursuit
en restaurant les vieilles bécanes dans un atelier méticuleusement rangé.

 

Le vélo est sa passion. Jean Bernardin, 75 ans, aime le cyclisme depuis tout gamin. Son papa tenait en 1950 une boutique de cycles sur Vesoul. « À mon retour de l'armée au Maroc en 1955, mon père a vendu son fond de commerce ».

Après une solide carrière de coureur régional où Jean côtoie de grands noms du cyclisme comme Ostertag (387 victoires), Rondeau (cinq fois champion du monde) ou Gaillard, il rencontre un sportif qui le marquera à jamais. « J'ai eu la chance de rencontrer un grand Monsieur , le vicomte Jean de Gribaldy, ancien coureur cycliste professionnel et directeur sportif d'équipes cyclistes ».

Personnage hors norme et aux multiples facettes avec lequel Jean Bernardin travaille à Besançon tissant de vrais liens d'amitié.

Retraité depuis 1994, après une carrière comme chauffeur puis chef d'exploitation au Tourisme Verney avec son épouse Henriette également conductrice, Jean collectionneur et archiviste dans l'âme s'adonne toujours à sa passion mais sous un autre angle. Il restaure les vielles bécanes dans un atelier méticuleusement rangé. « Cela a débuté avec des petites réparations ici et là pour la famille, les copains puis le bouche à oreille a fonctionné ».

L'ancien responsable de l'école de cyclisme de Noidans-lès-Vesoul en connaît un rayon. « J'ai fondé l'école en 1979 avec ma fille Corinne jusqu'en 1990 avec des coureurs comme les frères Hosotte ou Martial Locatelli ».

Résidant à Echenoz depuis 1965, Jean trouve ses pièces de rechanges dans les brocantes ou vide-greniers. « J'ai beaucoup de matériel, vieux de 30 ans, que l'on ne trouve plus chez les spécialistes ».

Bon vivant à l'image de ses inégalables blagues avec les camarades de la section des anciens combattants Mélinois, Jean Bernardin passe encore le grand braquet pour tous les amoureux de la grande boucle.

 

Est Républicain Jean-Charles Chevassus

 

Publié dans Archives

Commenter cet article