la Saint-Vincent d’Echenoz

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

La confrérie Saint-Vincent d’Échenoz-la-Méline a mis en valeur son passé dans une cérémonie fleurant bon la tradition.

La vigne, à travers de nombreux vestiges renvoie à un passé viticole important. La petite cité comtoise d’Échenoz-la-Méline était autrefois entourée de 100 hectares de vignes sur les coteaux et produisait un vin très apprécié. Aujourd’hui seuls quelques particuliers entretiennent encore quelques pieds de vigne.

Pour célébrer la tradition de Saint-Vincent, patron des vignerons, la commune de l’agglomération vésulienne a cependant su, hier encore, faire œuvre de mémoire ; ce fut d’abord la messe, dans l’église Saint-Martin, célébrée par l’abbé Florent Belin et Laurent Jarrand, d’Orchamps-Vennes, citoyen d’Echenoz, venant tous les ans pour la circonstance.

À la sortie de l’office, une foule nombreuse accompagnait la statuette du saint patron dans une procession autour de l’église jusqu’au pied de la vigne de la place Saint-Vincent. Après le traditionnel lancé de bonbons réclamé par la foule, Anne-Marie Braud, présidente de la confrérie depuis 2011, a remis la statuette à Jean-François et Corine Othenin, accompagnés de leur fille Adélaïde, en présence du maire Serge Vieille, Sylvie Manière conseillère générale et Alain Chrétien, député-maire et président de la communauté d’agglomération.

« La confrérie de Saint Vincent d’Échenoz refondée en 1851 est un patrimoine de la mémoire », a expliqué la présidente. L’association comprend 85 adhérents dont une soixantaine est extérieure à la commune. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de résider à Échenoz pour accueillir la statuette du saint patron.

La manifestation s’est terminée par un apéritif à l’espace communal et un repas de 98 convives à la salle Saint-Martin.

  ER 26/01/2015

Publié dans Archives

Commenter cet article