L’AVENIR PASSE PAR L’INTERCOMMUNAUTAIRE

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

   Alain Chrétien a présenté aux mélinois l’impact réel

des enjeux supra communaux

ELM-Reunion-publique-AC-CAV-Photo-220212.jpg « Un tour d’horizon complet des implications communautaires
dans le quotidien des citoyens »

« Pas d’essor communal possible sans essor intercommunal et territorial ». Cette réalité énoncée par le maire Yves Martin en début de séance posait d’entrée le sens du débat et de l’intervention du président de la C.A.V. Alain Chrétien, venu animer la réunion publique de mercredi dernier. Les compétences de la toute jeune communauté d’agglomération (la seule et première en Haute-Saône),  vont lui permettre de structurer l’avenir de Vesoul et sa périphérie au cœur du triangle du Grand Besançon, Dôle et aire urbaine Belfort-Montbéliard. Un développement sur lequel se calque également le désenclavement haut-saônois sur le schéma de l’autoroute Langres-Vesoul avec la déviation attendue de Port-sur-Saône, prévue fin 2014, début 2015.

Les conséquences  « TGV » ont étayé la première question du public, notamment sur la pérennité de la ligne Paris-Bâle. L’utilité reconnue du TER, très actif, et la présence d’une clientèle ne pouvant répondre au coût du TGV justifient le maintien de la ligne 4, qui pourrait conserver quatre aller-retour à Paris sur la base de 45 euros (tarif seconde).

Alain Chrétien a ensuite déroulé les divers points touchant au plus près le quotidien des mélinois. Echange vivant et informatif, la rencontre pouvait marquer un premier pas dans la décision sénatoriale qui a récemment entériné l’élection des délégués communautaires au suffrage universel. Dès 2014, plus que jamais, l’avenir de l’agglo sera vraiment l’affaire de tous.

 

Ordures ménagères : on ne peut que se féliciter des excellents résultats obtenus par le tri des reunions-diverses 8989 déchets, préconisé depuis 1970 dans l’agglomération. Plus de 400.000 euros d’économie en traitement et revente. La taxe sur la valeur locative, injuste pour les personnes seules ou couples sans enfant, de même que la redevance au prorata et la taxe incitative, difficilement gérables en ville ou le collectif est fortement présent, semblent des solutions peu adaptées. Moyen efficace et qui a fait ses preuves, « trier toujours pour économiser encore », permet de ménager le contribuable comme l’environnement.

TNT et Haut Débit : le CSA étudie actuellement le déplacement de l’émetteur de La Demie pour une meilleure réception, notamment des chaînes M6, W9 et NT1. Le raccordement au très haut débit Internet, symbolique « autoroute de l’info » entre l’Alsace et Dijon, demeure une priorité.

Usine d’incinération : le site, de gestion vésulienne, a été neutralisé et déconstruit avant imperméabilisation des mâchefers. Une analyse semestrielle de sécurité est effectuée sur toutes les sources mélinoises.

Piste cyclable : la zone 30, majoritaire intra muros, donnant priorité aux piétons et cyclistes, en annule la nécessité.

Peugeot Vesoul : le magasin général de pièces détachées, bien implanté à Vesoul, craint actuellement le risque iranien et accuse une baisse de régime suite à la mise en service de l’usine russe de Kalonga.

Piscines : elles sont actuellement au nombre de quatre sur l’agglomération, auxquelles s’ajoutent les bassins saisonniers du Ludolac. Couvrir ce dernier se révélant trop coûteux, voir irréalisable, l’agglo se tourne plutôt vers le projet d’un complexe nautique économe, plaisant et moderne. Par ailleurs, il est envisagé de revoir la réglementation sur tous les parkings de la zone du lac.

Plaine de la Vèze et Méline : le projet de révision et d’aménagement est en cours d’étude par le SMETA.

Habitat : l’aménagement de pavillons locatifs et en accession à la propriété au lieu-dit « Les Goffinettes » se ferait sous gestion de l’O.P.H. avec l’intervention de la commune.

Gens du voyage : l’espace réservé d’Echenoz Sud sera à déplacer en prévision de l’implantation de la zone d’activités. Alain Chrétien souligne que l’agglomération est exemplaire dans ce domaine, les sites d’Echenoz, Vesoul (route de Saint-Loup et Pusey permettant l’accueil de 150 caravanes.

Zone d’activités : l’aménagement des 42 hectares de la zone d’activités d’Echenoz Sud, projet modèle en raison de ses qualités environnementales, se fera en trois phases sur trois ou quatre ans et sera complété, à court terme, par la mise en œuvre d’une zone artisanale de 6 hectares avenue Charles de Gaulle, direction Noidans. Une double solution indispensable, les 300 hectares des zones communautaires étant saturés, et stratégique puisque profitant pleinement de l’axe de la RN 57.

Urbanisme : Le PLU en cours d’étude vise à réduire l’étalement urbain, mesure préconisée par le Grenelle 2, en amenant la ville à se renouveler sur elle-même. Double enjeu : réhabiliter l’existant et économiser les terres agricoles.

Viviane Belle La Presse de Vesoul

 

 

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article