« ENSEMBLE, PRÉPARONS UN DÉJEUNER PARFAIT » (1)

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline


Régaler ses papilles de saveurs simples,
c’est ce que proposent Jean-Michel Turin et
l’Amicale mélinoise du Pisse-Menu le 28 août prochain.

VESOUL-ELM-JM-Turin-fete-Pisse-Menu-160811.jpg «Faire une plongée dans la nature, et se souvenir de ce qu’est un arbre… ou une poële ! ».


D’un côté, un Maître à la toque étoilée, divinement doué, diablement apprécié… De l’autre, une jeune association porteuse d’une idée tout à la fois noble et simple, faire redécouvrir le goût des produits authentiques, à commencer par ceux des espèces locales courant sur nos coteaux. L’une et l’autre n’ont pas mis longtemps pour s’entendre et envisager, pourquoi pas, une journée de fin d’été gourmande et initiatique.

Parfum du fruit, douceur du miel. Le plaisir  cent pour cent Nature. Ce sera « De la ruche au verger », le dimanche 28 août prochain à Echenoz-la-Méline, une fête estivale qui n’a de prétention que de réunir autour d’un thème toujours réjouissant petits et grands gourmets. Membre d’honneur de l’Amicale, Jean-Michel Turin n’a pas hésité à mettre à disposition temps et talent en participant activement à la mise en œuvre d’un repas simple mais raffiné. Avec un petit plus étonnant, le menu élaboré par le propriétaire du Château de Vauchoux sera concocté et servi par les adhérents eux-mêmes, enseignés et guidés par le Chef.

« Ce que j’aime dans l’idée, explique le propriétaire du château de Vauchoux, c’est ce travail d’équipe, justement.  Ensemble, nous allons préparer « un déjeuner parfait ». C’est-à-dire proposer des mets goûteux, vrais, simples, ceux dont notre corps a besoin. J’apprécie les fêtes mettant en valeur des produits tels que le miel, par exemple, qui sans rattachement ni classification, dit tout. »

Onde de douceur. «Ma mère, ma grand-mère, m’ont transmis le bonheur de cuisiner. Un repas réussi, c’était aussi réussir un moment de partage. Je me souviens des plaisirs que nous avions enfant, se réjouir tout un matin du petit plat de midi, déguster les tartines improvisées du goûter, au miel justement, ou encore au beurre, vous savez, avec une fine couche de cacao… » Des saveurs qui marquent l’enfance, tout comme les recueils de recettes patiemment récoltées et recopiées, garnies d’annotations en marge selon les expériences. Derrière le savoir-faire, l’imagination était là, plus parlante et plus goûteuse que l’emballage fébrilement déchiré des en-cas d’aujourd’hui.

Quinze euros, tout compris, c’est le prix plus qu’attractif de ce menu bucolique.  « La conjoncture est difficile et il existe une vraie misère, cachée parfois. Si ce genre de manifestation peut apporter un petit coup de soleil, montrer aussi que l’on peut gâter à peu de frais… Préparer une tarte aux pommes pour le goûter ne coûte pas plus cher ! » Une rééducation du goût, sûrement, et là aussi, le grand cuisinier ne pratique pas la langue de bois, à l’ère du mobile et d’Internet, à celle des mentalités, en aval comme en amont. « Rien n’est plus irritant que ceux qui autopsient à outrance le vin ou le plat qu’ils goûtent. Ne peut-on pas tout simplement apprécier l’ensemble ? »

Amoureux de la vie, passionné par son métier, Jean-Michel Turin dévoile sans ambages  sa règle de trois : simplicité, sincérité, convivialité. A partager le 28 août avec l’Amicale mélinoise du Pisse-Menu, sous le préau de Longeville, à Echenoz-la-Méline.

  « De la ruche au verger », dimanche 28 août 2011 à partir de 10 heures, Echenoz-la-Méline, préau de Longeville (direction Solborde). Déjeuner 15 euros tout compris sur réservation auprès de Nicolas Koehl au 03.84.76.65.62 ou 06.78.74.48.46.   

Viviane Belle La Presse de Vesoul 

 



Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article