Courir pour des prunes !

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

En courant ou en marchant

Chaque-annee-pres-de-250-enfants-participent-a-Courir-pour-.jpg

Chaque année, près de 250 enfants participent à Courir pour des prunes
et de plus en plus de parents font les 2 km avec eux.

INUTILE D’ÊTRE un jogger averti pour participer demain matin (dimanche 12 septembre) au lac de Vesoul-Vaivre à la 13e édition de « Courir pour des prunes ». Les coureurs, les marcheurs du dimanche et les enfants y ont leur place. Les enfants, justement, vers qui va la générosité de Vesoul marathon, organisatrice. Puisque chaque année, le montant des inscriptions est reversé à une association caritative de l’agglomération vésulienne en lien avec les enfants. En douze éditions, 37.000 € au total offerts à douze associations différentes. Cette année, ce sont « Les Lutins verts » qui profiteront d’une manne financière bienvenue pour notamment acheter des piles et réparer les jouets collectés avant de les redistribuer gratuitement aux familles les plus défavorisées. L’an passé, 5.400 joujoux ont fait des heureux.

« Cet argent permettra également d’acheter quelques jouets neufs pour les enfants de l’hôpital », évoque Rémy Leloup, secrétaire des Lutins verts qui existent depuis six ans à Vesoul.

Si Courir pour des prunes a atteint un rythme de croisière et a dépassé le cap des 1.000 participants, son succès tient beaucoup à la météo. « En 12 ans, nous avons toujours eu du beau temps, un peu de gris mais jamais de pluie », se réjouit Claude Chanet, le président de Vesoul Marathon dont les yeux s’illuminent en voyant s’installer le soleil pour le week-end.

Comme d’habitude, un maillot sera remis aux 800 premiers inscrits. Maillots que beaucoup reportent. Pour preuve : un Vésulien en vacances en Corse a croisé dernièrement un gars porteur du tee-shirt « Courir pour des prunes ». Mine réjouie de Claude Chanet qui voit dans cette manifestation populaire « une incitation à se bouger ».

Pour une fois, les coureurs aguerris et les amateurs se retrouvent au départ d’une course sans notion de temps ni de classement.

C.G. Est républicain

Publié dans Conseils municipaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article