C’EST SA RETRAITE QU’IL VEUT VOIR COULER !

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Julien Claudey se retire après 37 années
au service des eaux de la commune. 5-copie-1.jpg

 Simple, discret et compétent, Julien est apprécié de nombreux mélinois.


Nul ne connaît aussi bien que lui le sous-sol mélinois, les circuits d’eau et les méandres de la voirie. Véritable mémoire vive des réseaux souterrains de la commune de son enfance, Julien Claudey, employé territorial attaché au service des eaux, a choisi de stopper là le cours de sa longue carrière.

 

Né le 5 mars 1951 à Vesoul, c’est au lieu-dit des Cottets qu’il a grandi au sein d’une grande famille de quatorze enfants. C’est là aussi qu’il a choisi de vivre, dans ce coin verdoyant qu’il a agrémenté de jolis jardins. Et c’est là toujours que famille, collègues et amis réunis jeudi dernier en mairie, lui souhaitent de profiter d’une longue retraite.

 

Celui qui manie sans souci tracteur, tondeuse, moto ou vélo, n’a jamais touché au volant d’une voiture. Mais pourquoi faire ? Frères, neveux, amis, toujours quelqu’un pour le conduire ou lui faire quelques courses ! L’explication, souriante, reste porteuse de cette réserve naturelle qui le caractérise. Sérieux, disponible, courageux, Julien est plus homme d’action que de paroles et lui qui a connu six maires, quelques 184 conseillers municipaux et des collègues « à la pelle et au seau » a mené en toute discrétion une carrière exemplaire. ELM-Retraite-Julien-Claudey-010710.jpg

 

Entré à la commune d’Echenoz-la-Méline en juillet 1973 comme agent d’entretien, il recevra pour son attachement au service public la médaille régionale, départementale et communale, argent, vermeil et or. « La vie d’un employé communal, c’est toutefois pas si banal ! » débute le sympathique poème écrit par sa collègue Michèle Lambolez, et lue avec humour par François Glé, responsable des services techniques.
Et d’ajouter : « Combien d’habitants a-t-il sauvé des eaux ? »

 

Une efficience qui lui fait terminer sa carrière au grade d’adjoint technique de 2ème classe, relevée de l’estime des élus et de l’ensemble de ses collègues, dont certains, déjà retraités, sont revenus ce soir pour le saluer. Joies familiales, rencontres amicales, bricolage et  jardinage, et pour les jours de pluie, le magnifique téléviseur offert ce soir, une certitude : le mot ennui, déjà inconnu, n’est pas prévu dans le vocabulaire de ce nouveau retraité. Félicitations !

Viviane Belle La Presse de Vesoul

 

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article