BELLE DES SABLES

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Premier Raid Africa pour Christine Lamidieu.
Plus qu’un départ, un grand tournant.

 

«Calme et vitalité, deux atouts en un seul équipage »


A comme aventure… A comme attirance, A aussi comme angoisse. A-bsolument décidée pourtant à le réaliser, ce 6ème raid Africa, grand rallye à caractère humanitaire organisé annuellement par Philippe Jacquot. Pour Christine Lamidieu, préparatrice en pharmacie à Rougemont et mélinoise de cœur, cette édition sera une première. Ce jeudi 22 octobre, parmi cinquante équipages, elle va mettre le cap sur la Tunisie en compagnie de Claude Jacques, déjà « vieux » routier de la course. Pour un périple de dix jours (traversées comprises), semé de rencontres et de ressentis pour les pilotes, majoritairement en 4 X4 et Peugeot 205, qui soulignent l’organisation toujours impeccable de l’évènement.


 « Ma première motivation, c’est de voir si je suis capable de le faire, c’est un vrai défi que je me lance ! », explique la jeune femme qui reconnaît marcher, ou plutôt rouler à l’inverse de son tempérament. « Je ne suis pas d’une nature fonceuse et quelque part, je ressens une grande frayeur ». Pas vraiment de l’inconnu, reconnaît-elle. Plutôt que son inexpérience desserve l’équipage.


 Une inquiétude qui visiblement n’atteint pas son coéquipier, confiant. « Soixante dix pour cent des inscrits cette année sont des nouveaux ». Preuve du dynamisme et de l’impact du raid Africa, privilégiant la qualité de conduite à la vitesse, et qui rassemble des adeptes de tout l’Hexagone. Christine, organisée et réactive, a toutes les qualités d’un bon copilote… et pourra sans aucun doute abandonner le GPS pour le volant de la 205 sur les étapes plus faciles, question de se délier les roues sur le sable !


 « J’ai un peu testé la voiture sur route ici, elle est nerveuse, très sportive et, rit-elle, ne passe pas inaperçue ! » Clin d’œil au super look du sacré numéro, dépecée, étudiée, améliorée à chaque départ. « Claude est un véritable « Géo-Trouve-tout », le compresseur est issu par exemple d’un congélateur ! ». Il est aussi le seul à avoir installer ce système de tubage permettant une adaptation quasiment parfaite des pneus au terrain.


L’aventure humaine du rallye plait à la maman de Léa, 19 ans, et Hugo, 18 ans, elle-même issue d’une famille nombreuse. « C’est mon premier voyage hors continent, j’ai vraiment envie de regarder, découvrir les paysages et les gens, une autre culture ». Entre équipement et technique, il reste peu de place pour le bagage personnel. Pas de quoi perturber la pétillante Christine, pas plus que le confort rudimentaire du bivouac « Je vais voyager léger et apprendre à manger en boîte ! ».


Le plus important, pour Claude et Christine, c’est de caser dans le paquetage les t-shirts, affaires scolaires et cadeaux divers destinés aux enfants pauvres du sud tunisien, dont ils remercient les donateurs. Au-delà du défi, pour eux, un réel engagement.

 Viviane Belle La Presse de Vesoul

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article