André Philippe inhumé aujourd’hui

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

un-mot-gentil-quot-confie-ses-proches-les-obseques-seront-c.jpg

C’est à l’hôpital de Lure, où il a été hospitalisé en juin dernier suite à des complications de santé, qu’André Philippe s’est éteint le mardi 20 août 2013. Il était âgé de 83 ans. Né le 12 juin 1930 à Ternuay de parents agriculteurs, il avait quatre frères et une sœur. Très jeune, il aide naturellement à la ferme familiale tout en occupant un poste à l’entreprise de tissage de Ternuay. André y rencontre Gabrielle Garnier qui deviendra son épouse en 1950. Deux enfants naissent alors : Nelly, en 1953, et Gérard, en 1956.

L’atelier de tissage étant délocalisé, la famille déménage à Melisey où André intègre l’entreprise Bohly spécialisée dans la métallurgie. La vie professionnelle du défunt ne s’arrête pas là. En 1968, la famille s’installe à Vesoul et André intègre le site de PSA en qualité de cariste, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 1986. La famille déménage alors à Échenoz-la-Méline. André y travaille à son jardin et aime se promener avec son épouse chaque jour sur le chemin vert.

En 1989, son fils Gérard ouvre un garage automobile au boulevard des Alliés. Jusqu’en 2005, André y viendra tous les jours pour occuper une partie de son temps. Toujours disponible et malgré un premier abord discret et réservé, il apprécie les discussions quotidiennes avec les employés et les clients. S’il est toujours serviable auprès des autres, c’est surtout pour sa famille et notamment ses cinq petites-filles qu’il donne de son temps afin d’aider aux petits services de tous les jours.

Quatre arrière-petits-enfants, Juline, Joris, Ambre et Nolan lui apportent également de la joie et du bonheur. En 2000, toute la famille, une fois de plus réunie, décide d’organiser les 50 ans de mariage. L’événement remplit d’émotion le couple qui n’avait pas vécu cette célébration en 1950 avec toute la joie escomptée. De nouveau, les consentements et les alliances sont échangés pour ceux qui n’ont jamais été séparés durant leurs 63 années de vie commune.

Homme doux, sensible et attentionné, André laisse le souvenir d’un papa et d’un « pépé » modèle. Un homme agréable « qui ne se plaignait jamais et avait toujours un mot gentil », confie ses proches. Ses obsèques seront célébrées jeudi 22 août 2013 à 14 h 30 en l’église du Sacré-cœur de Vesoul.

Nos condoléances.

Est Républicain

Publié dans Archives

Commenter cet article