Les V'Bus

Publié le par mairie d'Echenoz la Méline


Les V'Bus tourneront autrement


La régie des transports urbains de voyageurs reste conduite par Kéolis, jusqu'en 2016. Mais dès septembre prochain, le réseau des bus sera « totalement repensé ».
« Ticket maintenu à 0,90 €, réseau en branche et cadencé », telles étaient les conditions « exigées » aux entreprises désirant la délégation de service public de transport urbain dans l'agglomération vésulienne (CCAV) jusqu'à avril 2016.

L'été dernier, cinq sociétés (dont une de Perpignan) avaient candidaté, dont trois ont été retenues pour les auditions et « négociations », conduites par la CCAV à l'aide d'un consultant. Depuis début janvier, Kéolis (déjà attributaire) restait seule en lice.
C'est donc la SARL déjà présente rue des Saules à Noidans-lès-Vesoul, qui a toutes les chances de se voir attribuer le marché. Il appartient à Alain Chrétien de signer le marché mais on voit mal le président ne pas suivre le rapport adopté à l'unanimité mercredi soir par le conseil communautaire.

La commission « Transports et désenclavement » a mené de bout en bout ce travail visant à établir la nouvelle convention pour les sept années à venir. « Un dossier très argumenté », relève M. Chrétien, qui a salué « le rôle absolument fondamental », mené « de main de maître » par Jean-Claude Demésy.
Pourquoi reconduire Kéolis à la tête des V'Bus ? Cette société avait bien préparé son dossier, s'appuyant sur « une enquête auprès de près de 950 foyers vésuliens », de toute l'agglomération s'entend.

Aucun document n'a été rendu public sur ce qui sera mis en oeuvre en septembre.
On sait cependant que les négociations entre la rue de la Mutualité et la zone des Saussis ont abouti à une « convention » de 38 pages, doublée de presque vingt annexes : conditions d'exploitation, régime financier et comptable...
Surtout, le public doit retenir que deux types de « circuits circulaires » fonctionneront à partir du quartier de la gare SNCF, prévu « gare multimodale » en 2011.
Les nouveaux « centres de vie » comme le Pôle santé et le cinéma des Haberges seront « pris en compte ».
Les horaires seront « cadencés et réguliers » : pour un passage à 8 h 10, les suivants seront à 9 h 10 et 10 h 10...
Ils seront « permanents toute l'année, même en juillet et en août, sauf en début et fin de journée ».
Et le réseau sera « intégré » avec les autres moyens de transport (Lignes saônoises, ligne de Besançon...). Avec un « service complémentaire » pour emmener le dimanche soir les étudiants, depuis la gare jusqu'à la Vaugine.
Quant aux transports à la demande (véhicules « Etamine »), ils devraient couvrir déjà 14 communes sur les 15 concernées par V'Bus.
« C'est le réseau qu'il nous faut », résume M. Demésy.



Publié dans Conseils municipaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article