Avenue de la Victoire (2)

Publié le par mairie d'Echenoz la Méline

VICTOIRE DE BONNE CONDUITE

Trop souvent voie rapide, l'avenue de la Victoire se met au pas

Parallèle de bonne visibilité à l'avenue Pasteur, axe majeur de la commune, l'avenue de la Victoire avait quelque peu perdu sa vocation d'artère résidentielle pour devenir, aux yeux de trop nombreux conducteurs impatients, un itinéraire de délestage, voire même une voie d'accélération.

Cinq cents habitants étant concernés par ces entorses régulières au civisme et à la prévention, la municipalité a selon ses engagements entrepris de sécuriser ce passage situé aux portes de Vesoul.

Outre un passage en zone 30, les travaux, démarrés en août, ont vu l'artère se doter de deux ralentisseurs avec traversée piétons, de quatre croissants agrémentés de plantations, et d'une piste cyclable à la sécurité renforcée longeant la totalité de l'avenue.

L'opération s'est déroulée avec une bonne transversalité entre tous les partenaires, constat rendu par le maire Yves Martin lors de la réception des travaux de mercredi dernier, à laquelle assistaient plusieurs élus, François Glé, responsable des services techniques, Patrick Mougenot et Christian Jobard, représentant la D.D.E. 70. Le projet, tout d'abord établi dans le cadre de l'A.T.E.S.A.T. (Assistance Technique de l'Etat pour des raisons de Solidarité et d'Aménagement du Territoire) et validé après réunion de concertation avec les riverains, a été entièrement financé par Echenoz-la-Méline en tant que travaux sur voirie communale, pour un coût de 30.000 €.

Les trois entreprises : Piacentini, SACER et T2 Mortier,  intervenant dans la réalisation ont effectué en parfaite coordination un travail de qualité, auquel s'est adjointe l'efficacité des services techniques communaux, chargés de la pose des panneaux et des plantations, et des services administratifs gérant les différents marchés.

Du côté des usagers, malgré quelques grognes à demi révélées par de rageuses traces de pneus sur les jeunes plants, c'est une satisfaction majeure des résidants qui l'emporte largement.  Le ralentissement est évident, l'accès aux commerces en bas de côte est plus serein et l'artère, toute aussi réglementée que sa voisine Pasteur, ne fait plus office de voie rapide ! Une sécurité que la municipalité veut renforcer de nuit en intégrant aux bordures des espaces verts des réflecteurs joliment appelés « yeux de chat », afin de garder bien en vue toutes les règles de bonne conduite...

Viviane Belle La Presse de Vesoul

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article