Visite d'Echenoz la Méline.

Publié le par Echenoz la Méline

Un été culturel

Connue pour ses fêtes de la Saint-Vincent et du miel, Échenoz-la-Méline, située dans une reculée, cache de nombreux trésors pour les amoureux de la nature, de découvertes touristiques et d'arts religieux.
Ses parcours balisés à travers les plateaux de
Cita et Beauregard, dont la piste cyclable de l'ancien Tacot vers le Pont du Diable(photo avant les travaux), sont un vrai régal pour les vététistes.
Photo du Pont du Diable après aménagement en 2008

Côté Beauregard, les promeneurs pourront se reposer à son belvédère avec vue imprenable sur la commune et ses alentours. Avec un peu de chance, ils pourront surprendre l'envol majestueux des deltaplanes.
Côté Cita, les amateurs apprécieront une nature et une faune protégées aux senteurs égales à celles du sud de la France. En cherchant quelque peu, ils trouveront Notre-Dame de Cita, moins connue que celle de Solborde mais possédant un charme certain.
Évidemment, Échenoz-la-Méline ne serait pas Echenoz sans la
chapelle de Solborde et le magnifique vaisseau laissé par C.F. Henry De Pussy. Sa grotte qui aurait des vertus miraculeuses attestées par une charte du roi d'Espagne Charles II depuis la découverte d'une statue de la vierge en 1663 et la roche des douze Apôtres, lieux de recueillement, de repos et de prière au beau milieu des sapins.

Sous une chaleur de plomb, il est agréable de venir se rafraîchir au bord de la
Méline dont les eaux abondantes ont permis d'actionner 11 moulins dont quelques-uns encore en action, des cascades pétrifiantes et de nombreuses fontaines.
L'art religieux est également très présent avec la traditionnelle messe du 15 août célébrée à la chapelle de Solborde, les calvaires, l'imposant retable sculpté du XIXe siècle dans l'église à la façade de type jésuite datant du XVIII-XIXe siècle.
L'Office de tourisme vésulien s'intéresse à Échenoz-la-Méline en proposant, pour la première fois, l'organisation d'un mardi du terroir
le 12 août avec au programme visite du village, animation et découverte autour du monde apicole.
Autre grande date de la saison estivale, la
fête du miel qui se déroulera, pour sa 18e édition, dimanche 31 août. Concernant la découverte dernièrement des quatre sépultures mérovingiennes, pour le moment rien d'extraordinaire, mais il est toujours possible de se rendre à la mairie où sont exposés quelques objets de l'époque en attendant la poursuite des fouilles archéologiques.
Est Républicain J C Chevassus 19/07/08


Cliquez sur les liens (en rouge)
pour lire des articles sur le sujet
ou voir des photos

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article