Les services de l’État au chevet des plus fragiles en Haute-Saône

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Les services de l’État au chevet des plus fragiles en Haute-Saône

La préfète de la Haute-Saône a réuni les acteurs territoriaux pour faire le point sur les actions déployées en direction des plus vulnérables, lundi 9 novembre dernier à Vesoul. Objectif : faire en sorte que la situation sanitaire actuelle soit la moins anxiogène possible.

Ne laisser personne de côté dans cette période de confinement et porter une attention particulière aux plus fragiles, notamment les seniors. La préfète de la Haute-Saône, Fabienne Balussou, a réuni les acteurs territoriaux, élus et services de l’État, pour faire le point sur les actions déployées en direction des plus vulnérables, lundi 9 novembre dernier à Vesoul. La haut-fonctionnaire a sensibilisé les élus locaux à la mise en place d’actions concrètes, notamment : l’animation de cellules de coopération territoriale contre l’isolement ; la tenue de registres communaux pour réaliser une campagne d’appels coordonnés et ciblés des personnes vulnérables par les municipalités.

Un signalement indispensable

À cette occasion, Mme Balussou rappelle aux personnes vulnérables et à leurs proches l’importance de se signaler auprès de leur commune de résidence pour pouvoir bénéficier de ces actions (appels réguliers, entretien du lien social, aides aux démarches administratives, portage de courses, de repas, etc.)

Par ailleurs, l’État met à la disposition des acteurs locaux plusieurs ressources pour soutenir leurs actions en direction des plus vulnérables : des informations exhaustives sur les caractéristiques et les réflexes à avoir pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 sont disponibles sur le site du ministère des Solidarités et de la santé ; des outils de communication, déployés et diffusables auprès des acteurs locaux ; une plateforme téléphonique de soutien (les personnes isolées pouvant appeler le numéro national d’information 0 800 130 000, qui renvoie vers une plateforme d’écoute de la Croix-Rouge) ; un guide pour aider les maires dans l’animation de leur cellule de veille contre l’isolement ainsi qu’un vade-mecum des outils d’intervention au bénéfice des personnes âgées.

Si le numéro national d’information peut rediriger les personnes vulnérables vers une plateforme d’écoute, il est toutefois conseillé de prendre contact avec le référent Covid-19 de sa commune qui sera en mesure d’apporter un soutien de proximité ou d’orienter vers les acteurs compétents

Est républicain 15/11/2020

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article