De bons conseils pour de bonnes plantations

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

De bons conseils pour de bonnes plantations

Lors de la séance d’initiation et de partage de connaissances sur la biodiversité organisée samedi après-midi par FNE 70 à Échenoz-la-Méline, les personnes venues écouter Bernard Cassard, ancien ingénieur conseil à la chambre d’agriculture, et Michel Faivre, bénévole à FNE ainsi qu’à la LPO, étaient nombreuses.

Bernard Cassard a parlé du sol, de la biodiversité et des haies, en se basant sur les sources de l’Inra et du ministère. Quand on évoque la biodiversité, il faut prendre en compte la nature sauvage ou patrimoniale. « La biodiversité, c’est quand on additionne tous les milieux, les supports à la vie, l’air, les espèces et l’individu. » Les conservatoires d’espaces naturels établissent des comptages. « 25 % des espèces faune et flore disparaissent, alors que les quantités de surfaces protégées augmentent en France. »

« Il faut bannir les pesticides et appliquer une gestion écologique de la culture des jardins », a argumenté Michel Faivre, appuyant son propos sur des panneaux informatifs de la LPO abordant le sujet des oiseaux mais aussi de la biodiversité. Avant son intervention sur le terrain, Jean-Marie Adam a expliqué qu’il cultive et entretient des variétés fruitières locales et anciennes de pommiers à préserver. Après les conseils en salle, les stagiaires d’un jour sont passés aux travaux pratiques de plantation, sous les conseils de Jean-Marie Adam. Ils ont complété la haie existante d’un fusain bonnet d’évêque (nourriture pour les oiseaux), d’une viorne rhytidifolium (ombrelles pour les insectes et fruits pour les oiseaux), ainsi que d’un noisetier tortueux en isolé et d’un pommier de variété « séminaire de Vesoul » après « avoir praliné ses racines nues ». Derniers conseils et pas le moindre, il ne faudra surtout pas oublier de les arroser : « Un arrosoir par semaine pendant 2 ans ».

ER du 29/01/2020

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article