Gildo Marchiori, doyen mélinois

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Gildo Marchiori, doyen mélinois

Le doyen Ermenegildo Marchiori est né en août 1924 en Italie dans le village d’Arcade, Province de Trévise à 32 km de Venise. L’ancien maçon, âgé de 94 ans, a participé au repas des aînés de la municipalité « Nous aimons y aller, c’était un agréable après-midi » ajoute le fringant retraité.

Gildo est arrivé en Suisse depuis l’Italie en 1947, puis en France pour la reconstruction après la guerre à Sainte-Marie-aux-Mines grâce à ses talents de maçonnerie.

 

« J’ai enchaîné de gros chantiers à Mulhouse puis sur la base aérienne de Luxeuil-les-Bains car on recherchait de la main-d’œuvre italienne », se souvient le chasseur alpin dans l’armée Italienne.

 

C’est à cette période, qu’il fait connaissance avec sa future épouse Rolande Pierrette sur un bal à Luxeuil-les-Bains « Notre accent italien nous a rapprochés. Depuis, nous ne nous sommes jamais quittés. En 2018, nous avons fêté nos 62 ans de mariage », précise Rolande Pierrette et ses 88 printemps.

Mario, garagiste, et Florence, infirmière, sont nés de leur union « Nous avons cinq petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants », complète l’ancienne aide-soignante. Son époux adore le vélo, fan de Gino Bartali, considéré comme l’un des meilleurs coureurs de tous les temps : « Le vélo est ma passion mais j’aime lire le journal, écouter la radio et regarder la télévision sans oublier de cuisiner et me promener autour de la maison en regardant la Méline ».

En retraite depuis 1986, l’ancien gérant de l’entreprise de bâtiment mélinois (EBM) profite d’un repos mérité. « J’ai beaucoup travaillé dans des conditions difficiles, mais je peux le dire, le travail c’est la santé. »

Arrivé à Echenoz-la-Méline en 1946, le couple a passé Noël en famille, choyé par ses proches. « On n’est pas malheureux avec nos retraites mais la vie est devenue plus difficile pour les personnes seules ».

Mario, fils aîné, est admiratif de la santé de son papa. « Je signe tout de suite pour arriver à son âge avec cette forme-là. »

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : https://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2018/12/30/gildo-marchiori-doyen-melinois

EST REPUBLICAIN DU 30/12/2018

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article