Reconnaissance de catastrophe naturelle à cause de la sécheresse

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Reconnaissance de catastrophe naturelle à cause de la sécheresse

Comme toutes les communes du département, Échenoz-la-Méline applique l’arrêté préfectoral de mesures de restrictions provisoires des usages de l’eau. Le réseau d’eau mélinois est sous haute surveillance. « On est plus sujet à avoir des petites fuites, micro-fuites car avec la sécheresse les crevasses se forment avec une tendance à tirer sur les conduites et branchements », prévient Patrick Mougenot, responsable des services techniques. La surveillance est au maximum avec les tournées de capteurs acoustiques Permalog, des sectorisations de nuit avec corrélation. 

Alimentés par le syndicat des eaux du Breuchin, les 3 réservoirs sont à un niveau normal. Les mélinois ont pris en considération les recommandations afin d’économiser l’eau. « Par rapport à la même période de l’année dernière sur le mois d’août 2017, on est à moins 1962 m³ de consommation », note P. Mougenot.

Toujours dans le cadre de la sécheresse, la ville d’Échenoz-la-Méline va entamer une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle auprès de la préfecture. Si des dégradations sur les habitations et aménagements extérieurs sont observées, il est possible de le signaler en mairie avec courrier et photos à l’appui. Les dommages doivent être signalés aux assureurs comme lors d’un sinistre classique. Date limite de réception des dossiers le 15 décembre 2018.

 

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : https://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2018/10/07/reconnaissance-de-catastrophe-naturelle-a-cause-de-la-secheresse

EST REPUBLICAIN DU 07/10/2018

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article