Une passion pour les abeilles qui se transmet de père en fils

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Une passion pour les abeilles qui se transmet de père en fils

Ça bourdonne au plus fort de la chaleur à Solborde ! Un ballet étourdissant dont Gilles et son fils Antoine ne se lassent pas. Ils sont aux petits soins pour la douzaine de ruches installées au fond de leur terrain : « C’est la période de l’année où nous venons tous les jours. Avec de bonnes conditions climatiques, la récolte est prometteuse. Nous aurons quatre variétés de miels : Printemps, Acacias, Tilleul et toutes fleurs », précise Gilles Cholley, enseignant en technologie au collège de Scey-sur-Saône. Avec 200 kg de miel produit pour une année normale, l’apiculteur amateur mélinois intervient aussi à la demande des pompiers afin de récupérer des essaims chez les particuliers.

Antoine, 12 ans, en cinquième au collège à Noidans-lès-Vesoul est passionné par le monde fascinant des abeilles : « J’aide mon papa avec l’enfumoir qui éloigne les abeilles, j’ai appris à extraire le miel. Je reconnais les différentes abeilles, la reine, les butineuses et les mâles ».

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : https://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2018/05/24/une-passion-pour-les-abeilles-qui-se-transmet-de-pere-en-fils

EST REPUBLICAIN DU 24/05/2018

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article