La dernière leçon d’André Bully

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

La dernière leçon d’André Bully

Âgé de 74 ans, André Bully a souhaité prendre sa retraite après avoir guidé vers le permis de conduire plusieurs milliers de candidats depuis le 1er  septembre 1965, date d’ouverture de son auto-école, rue Jean Parmentier à Échenoz-la-Méline.

André a commencé sa carrière de moniteur à 22 ans. « J’ai eu le déclic pour cette profession au service militaire. J’ai effectué un stage de formation à Joinville-le-Pont ».

Aidé par son épouse Françoise de 1975 à 2002, il a vu défilé trois générations de clients.

« Je n’ai que de bons souvenirs, l’avantage avec ce métier est que l’on garde la forme au contact des jeunes qui passent le permis voiture, motocyclette et scooter. Je n’aurai eu droit qu’à quelques abandons faute de motivation », note le fan de Johnny Hallyday. Touché par la disparition de son conscrit, André l’a vu en concert en juillet au Zénith de Dijon avec Les Vieilles Canailles.

Celui qui a débuté ses cours en 1965, avec une Renault 8 et son moteur placé à l’arrière, a toujours roulé « Made in France », fidèle aux voitures françaises.

 

Spectateur privilégié des changements de l’examen du Code de la route, André Bully a su s’adapter. « Le contact humain auquel je suis attaché a disparu avec l’informatisation de l’examen, l’avantage reste la rapidité pour l’obtenir ». Après des millions de kilomètres parcourus, André a pris un immense plaisir à enseigner la conduite à ses élèves, longue route pour la nouvelle vie qui l’attend.

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien :http://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2017/12/28/la-derniere-lecon-d-andre-bully

EST REPUBLICAIN DU 28/12/2017

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article