Détour par le site mystérieux de Solborde

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Détour par le site mystérieux de Solborde

Le « Trou » de Solborde a commencé à faire parler de lui dès 1663 (lire encadré ci-contre). Ce lieu mystique est un lieu de pèlerinage marial (voué à Marie). C’est à cette époque que fut découverte au niveau de la grotte une statue de la Vierge Marie. Cette statue y avait jadis été cachée pour on ne sait quelles raisons. Depuis, la légende veut que cette vierge accomplisse de nombreux prodiges comme en témoignent les ex-voto (offrande faite à un dieu en demande d’une grâce ou en remerciement d’une grâce obtenue) visibles dans la chapelle.

C’est même attesté par une charte du roi d’Espagne Charles II en date du 15 février 1666 reproduite dans la pierre et apposée au chœur de la chapelle.

Le plus spectaculaire des ex-voto est sans aucun doute la magnifique maquette de vaisseau laissé par C.F. Henry De Pussy. Peu avant la révolution de 1789, il aurait traversé les mers, lorsqu’un vent impétueux serait venu assaillir le navire. Au moment fatidique, il se jeta sur le pont, implorant le secours de l’étoile de la mer et fit le vœu que s’il échappait au danger, il se rendrait en pèlerinage à Notre Dame de Solborde. À peine avait-il achevé sa prière que les flots se calmèrent. Un vent favorable renfloua le vaisseau et le ramena heureusement au port. De retour dans sa famille, le sieur De Pussy accompli sa promesse, il vint à Solborde, remercia la libératrice et en signe de reconnaissance laissa dans son sanctuaire, le petit navire pavoisé et garni de canons que les anciens ont pu voir suspendu à la voûte d’un des bas-côtés de l’église d’Echenoz puis transféré à la chapelle de Solborde.

Le site de Solborde est un lieu privé, mais l’accès à la chapelle et à la grotte est possible. Devant le porche de la grotte a été placée une statue de la Vierge, où aurait trôné celle qui est aujourd’hui dans la chapelle. Il n’est pas possible de pénétrer dans la grotte d’où jaillit un petit torrent. Ce torrent après avoir dévalé les marches de la cascade va former avec le torrent jaillissant de la grotte du Diable la rivière La Méline. La grotte de Solborde s’ouvre dans une falaise semi-circulaire. La grotte du Diable est située au fond d’un autre cirque situé sur la gauche du premier. Les deux cirques sont séparés par une avancée de la falaise dénommée la Roche des 12 Apôtres.

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : http://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2017/09/06/detour-par-le-site-mysterieux-de-solborde

EST REPUBLICAIN DU 05/09/2017

Publié dans Actualités

Commenter cet article