L’histoire de la petite Marie

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

L’histoire de la petite Marie

Une jeune fille de 15 ans parcourait d’un pas leste et rapide le chemin qui mène à la ville de Vesoul. Elle allait gaiement acheter, du fruit de ses économies, les habits qu’elle espérait porter dans quelques jours à la fête de son village. La joie est dans son cœur, sa parure éclipsera celle de ses compagnes. Cette petite fille est Marie, fille d’un pauvre vigneron. Au milieu de ses rêves charmants, elle rencontre un vieillard réduit à la misère qui fondait en larmes. Marie s’arrête, elle écoute en pleurant aussi le récit de ses malheurs, son âme s’ouvre à la pitié. Elle n’a plus besoin d’habits neufs, la charité naît dans son cœur triomphant de la parure. Marie donne alors au vieillard sa petite bourse et commence à sentir qu’une bonne action rend plus heureux que de beaux habits. H. Noillot (curé d’Échenoz-la-Méline)

Cette histoire s’est passée à Échenoz-la-Méline. C’est celle de Marie Delaforge (née le 26 avril 1789 à Navenne, décédée le 12 novembre 1869 à Échenoz-la-Méline).

Cette jeune fille vivait au 3 rue des Juifs, propriété des sœurs Jeanney Marie-Louise et Magdeleine. Au centre du cimetière d’Échenoz-la-Méline, on peut lire sur une stèle « Monument élevé à la mémoire de Demoiselle Marie Delaforge, par la générosité des habitants en reconnaissance des services rendus par cette vertueuse fille, concession perpétuelle gratuite, délibération du conseil municipal du 10 septembre 1871 et approuvée le 12 septembre suivant ».

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : http://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2017/08/30/l-histoire-de-la-petite-marie

EST REPUBLICAIN DU 30/08/2017

 

 

Article réalisé grâce à Henriette Louiset, Philippe Ploix (parent de Marie Delaforge), Jeanne Deharbe née Jeanney et François-Xavier Deharbe.

Publié dans Actualités

Commenter cet article