Des silures dans la Méline

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Des silures dans la Méline

Des silures dans la Méline cela pourrait prêter à sourire. Mais cela ne fait pas rire du tout Simon Gaudinet, garde-pêche de l’AAPPMA La Gaule Vésulienne qui rappelle les faits constatés.

« Le 22 mai, un noidanais qui se promenait sur les berges a signalé la présence de deux silures. L’un encore vivant et l’autre mort. Tous les deux attachés avec une sangle et plongés dans l’eau ». Jeudi 8 juin, un nouveau signalement au garde-pêche fait part de 4 nouveaux silures, long de 0,80 centimètre à 1 mètre, pesant entre 7 à 8 kg. Deux sont en décomposition vers le déversoir de Peugeot et à proximité de la cité rue des Érables. « Je les ai sorties de l’eau, cela sentait très mauvais. Je vous épargne les détails mais il y avait clairement un risque de pollution environnementale », s’insurge Simon Gaudinet.

Les pêcheurs mélinois qui suivent l’affaire de près comme Claude Pairon sont en colère.

« On vient de remettre des petites truites dans la rivière, on organise des opérations de nettoyage et de sensibilisation pour les enfants. Et là, un inconscient fait n’importe quoi. Il ne faut vraiment pas être net pour faire cela ».

 

Le ou les inconscients qui déposent des poissons morts dans une rivière, encours une amende qui peut s’élever jusqu’à 3 750 euros.

 

 

L'est Républicain ne nous autorisant plus à diffuser des articles complets, vous pouvez lire la suite de l'article en suivant ce lien : http://c.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2017/06/11/des-silures-dans-la-meline

EST REPUBLICAIN DU 11/06/2017

Publié dans Actualités

Commenter cet article