Le bon docteur Panet à Echenoz

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Le bon docteur Panet  à Echenoz

Joseph Panet est né le 16 juillet 1818, à Echenoz-la-Méline, au 5 rue de Traverse. Après des études à Vesoul, il a gagné Lyon afin de préparer une carrière commerciale mais son goût pour les sciences l’envoya à Paris en médecine.

En 1848, Joseph Panet médecin du XXe arrondissement de la Seine et chirurgien aide-major d’une légion de la garde nationale écrivit dans plusieurs journaux, comme dans la Réforme, des articles sur la distribution des secours aux indigents et l’organisation du service médical dans les campagnes.

Obligé de s’expatrier en décembre 1851, il se réfugie à Genève puis au Locle, (canton de Neuchâtel). Joseph fournit des papiers à La Tribune (journal de Berne), au Patriote Savoisien. En froid avec nos voisins pour exercice de la médecine sans un brevet en règle, il rentre en France.

L’entreprise chargée du percement de l’isthme de Suez le recrute dans son personnel médical avec résidence à Port-Saïd (ville portuaire du nord-est de l’Égypte).

Joseph fut atteint de la dysenterie, maladie à laquelle il succomba en décembre 1853. Le Dr Panet avait l’affection de tous : « La perte que nous avons subie est grande. La franchise, la loyauté, l’énergie de caractère, qualités si nécessaires dans notre vaste entreprise, le Dr Panet les avait toutes. Infatigable dans son service, il prodiguait son dévouement à tout le monde. Sa parole ranimait les courages abattus, par les soins les plus délicats, il adoucissait les trop vives douleurs. La colonie parlera longtemps de cet homme de bien », écrivait l’ingénieur de la division de Port-Saïd.

Outre les publications déjà mentionnées, il donna des articles à la Tribune de Paris, à l’almanach du travail publiant en 1857 à la librairie de Chamerotun volume de 306 pages sous le titre : Médecine préventive ou organisation du service sanitaire.

Dans le parc de la Paule à Échenoz-la-Méline, une rue honore la mémoire du Dr Panet.

EST REPUBLICAIN DU 24/02/2016

Sources galerie biographique de la Haute-Saône, registre de l’état-civil mélinois. Recherches historiques et généalogiques François-Xavier Deharbe.

Publié dans Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article