Notre commune gagne des habitants

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Notre commune gagne des habitants

Lors des vœux, Serge Vieille, maire, a évoqué les derniers chiffres de l’Insee. Au 1er janvier 2016, la population officielle est de 3.290 habitants soit + 44 sur une année (3.146 habitants en population habitante, + 114 habitants comptés à part comme par exemple les étudiants). En terme de population, Échenoz-la-Méline est la 8e ville du département de la Haute-Saône. Concernant l’état civil de 2015, 15 couples se sont unis, 25 personnes sont décédées et 47 bébés ont vu le jour.

L’évolution de la seconde ville de l’agglomération vésulienne passe aussi par son urbanisme. En 2015, 50 dossiers ont été instruits par le service urbanisme, 10 permis de construire ont été délivrés. « On constate une baisse des constructions neuves sur l’année, baisse liée à l’activité économique », selon Serge Vieille. Toutefois des zones constructibles sont encore disponibles pour satisfaire de nouvelles demandes. 19 appartements ont été mis en service dans la maison des seniors grâce à un projet réalisé et suivi par Habitat 70. Une maison intergénérationnelle avec location d’appartements qui apporte le confort aux nouveaux résidents venus d’Échenoz-la-Méline ou d’ailleurs.

Lors de la rentrée de septembre, 281 élèves ont poussé les portes des établissements scolaires mélinois (Pont, Longeville, de la Flandrière). Avec des effectifs stables, mais un chargement par classe moins important à l’école de Pont.

Les élus souhaitent que le taux de fréquentation de la micro-crèche « Les mélinous » progresse. « Il est vrai que la fréquentation nous laisse un peu sur notre faim. Nous devrons réfléchir afin de continuer à proposer aux familles de bonnes conditions d’accueil à un coût moins important pour notre ville. »

Pas de souci à l’accueil de loisirs qui est victime de son succès. Un succès qui n’est pas sans poser des problèmes de locaux et d’espace suffisant afin d’offrir des conditions de travail adaptées aux différentes activités des enfants et à leurs animateurs.

Est Républicain du 16/01/2016

Publié dans Archives

Commenter cet article