Pierre Deharbe nous a quittés

Publié le par mairie d'Echenoz-la-Méline

Pierre Deharbe nous a quittés

C’est au CHI de Vesoul que Pierre Deharbe s’est éteint ce 3 novembre. En dialyse depuis 9 ans et atteint de plusieurs affections depuis de longues années il aura supporté tout cela avec beaucoup d’abnégation.

Pierre Deharbe voit le jour le 6 juillet 1935 à Aillevillers, fils unique d’un père cheminot et d’une mère brodeuse.

Rapidement la famille s’installe à Échenoz-la-Méline. Après l’école primaire de Pont et du Boulevard à Vesoul, Pierre intègre le CET Luxembourg. Avant son service militaire, il travaille chez Magot à Vesoul, ancienne fabrique de limes. Il effectue 27 mois en Algérie et, à ce titre, a reçu plusieurs décorations.

À son retour, il rentre à la SNCF à Belfort en qualité de facteur enregistrement, fonction qui n’existe plus ; puis il est nommé en gare de Creveney avant de terminer son parcours en gare de Vesoul en qualité de caissier en 1973 jusqu’à l’heure de la retraite en 1990.

C’est en 1960 qu’il épouse Danielle, née Agnès, originaire de Reims, qui fut sa marraine de guerre durant son long séjour en Algérie qui, sans doute, aura laissé chez cet homme peu expansif des blessures profondes.

Le couple s’installe au 106 avenue Pasteur à Échenoz-la-Méline. De leur union naissent 3 enfants : Philippe en 1961 qui réside à Coulevon, Thierry en 1964 installé à Dannemarie (68) et Sylvie en 1973 qui habite Valdoie (90).

Au fil du temps, la famille s’agrandit de 7 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants.

Ses obsèques seront célébrées samedi à 10 h en l’église d’Échenoz-la-Méline suivies de l’inhumation au cimetière du village.

Nos condoléances.

Est Républicain du 06/11/2015

Publié dans Archives

Commenter cet article